Se lancer pour entreprendre – by MINT PANTARI

Je vous raconte ici comment j'ai décidé d'entreprendre en créant la marque de bijoux et deco MINT PANTARI. Se lancer dans une reconversion professionnelle est un long parcours mais il en vaut la peine !

Bonjour et bienvenue !

Dans ce premier article, j’ai envie de vous raconter une histoire personnelle, la mienne. Ou plutôt celle de l’entrepreneuse que j’ai décidé de devenir il y a maintenant un peu plus d’un an.
Loin de moi l’envie de dépeindre ma vie dans les moindres détails, mais il me semble judicieux de raconter comment tout a commencé, comment j’ai choisi d’entreprendre. D’abord parce que cela explique en partie d’où m’est venue l’envie de démarrer ce blog, et aussi parce que c’est certainement un préambule à d’autres articles à venir.

Alors, commençons par le commencement !

 

L’ÉTINCELLE

Difficile de me souvenir exactement quand j’ai eu cette étincelle. Celle qui apparait un beau jour l’air de rien, et nous soumet l’idée qu’un jour ce serait peut-être bien de se lancer dans sa propre activité.
Pour ma part, cela s’est produit lorsque j’avais 25 ans environ. Deux ans auparavant, j’avais obtenu un bac+5 et décroché mon premier emploi sur Paris après quelques mois de recherches intenses. Originaire de Toulouse, la capitale ne me faisait pas spécialement rêver… mais quand on entre dans la vie active, on ne fait pas la fine bouche et on quadrille un peu plus loin que le bout de son nez !

C’est donc assez rapidement, après quelques années dans le salariat, que j’y ai songé pour la première fois. J’avoue ne pas y avoir pensé avant.
Pendant mes études, je pensais surtout à mon orientation professionnelle. Vers quel métier précisément je voudrais me tourner, acquérir de l’expérience, construire mon CV en somme. Il ne m’est pas venu à l’esprit que l’expérience pouvait éventuellement s’acquérir en entreprenant. Pour moi, elle devait grandir au contact d’autres personnes, au sein d’une entreprise, dans un cadre rassurant…

BILAN
Etincelle : 1
Actions concrètes  : 0
Metro-boulot-dodo : à fond les ballons !

 

LA PETITE VOIX DANS LA TÊTE

Ce n’est pas parce que l’idée a surgi que j’ai aussitôt cogité nuit et jour et mis en place des actions concrètes.

Surtout quand on est en début de carrière, nos journées de travail sont toujours bien remplies et elles peuvent être stressantes. Il n’est pas étonnant que l’on se trouve rapidement dans une forme de routine « métro-boulot-dodo » qui ne nous laisse pas trop le temps d’explorer d’autres horizons. Et puis il est trop tôt, je ne me sens pas légitime d’entreprendre et voler de mes propres ailes.

En revanche, je commence déjà à avoir envie de changement dans ma vie professionnelle. Les frustrations à la fin d’une journée de travail renforcent ce sentiment et me poussent à entrevoir une porte de sortie. Alors la petite voix dans la tête commence à s’exprimer : Tu devrais chercher du travail ailleurs… Qu’est-ce que tu veux faire vraiment ? Et si tu faisais quelque chose pour toi ? Oui, mais quoi ?

Bref, ça trotte dans la tête mais le quotidien prend le dessus et pour être honnête, il est plus facile de râler qu’essayer de réellement répondre à toutes ces questions !

 

TROUVER SA VOIE

Répondre à ce flow de questions, finalement, c’est :

1/ Valider le fait que oui, entreprendre est un projet qui ME correspond
D’une part, il faut se connaitre un minimum (ou apprendre à se connaitre). Savoir si l’on arrive à se projeter dans une contexte où l’on quitte sa situation confortable (sur le plan financier notamment), un boulot que l’on maîtrise bien… pour aller vers l’inconnu ? Est-ce que j’en suis capable? Mais SURTOUT, est-ce que j’en ai vraiment envie ou est-ce que j’essaie de fuir quelque chose qui ne me plaît plus vraiment ?

2/ Trouver sa voie. C’est certainement le point le plus complexe et qui suscite le plus de questions (voire de grosses prises de tête avec soi-même !)
Chez moi, cela a pris des années … mais cela peut arriver beaucoup plus vite, je vous rassure !
Parce que c’est une chose de vouloir se lancer, mais savoir dans quoi en est une autre… Il faut songer à un projet réaliste, viable financièrement, et en même temps qui nous plaise, voire même qui nous passionne.
Si j’essayais de combiner passion et entreprenariat ? D’ailleurs, ai-je vraiment des passions, moi ? Et si on se lançait à plusieurs ? Avec qui ?

Alors je me suis longtemps questionnée, imaginée, projetée… J’ai identifié deux grands domaines d’activités dans lesquels j’ai de l’expérience, que j’ai toujours aimés et côtoyés : la création manuelle et l’alimentaire. Voilà déjà un pas en avant…!

QUELQUES RESSOURCES UTILES

Dans cette phase de questionnement, j’ai découvert quelques ressources que j’ai particulièrement appréciées et que je voudrais partager :

  • le blog de Talented Girls tenu par la très talented Anouk dont l’objectif est tout simplement d’aider les gens à réaliser leurs rêves
  • le blog Les Aventurières avec les articles un brin décalés mais oh combien riches et efficaces de Laure, que j’ai découvert un peu plus tard mais qui pourrait vous être fort utile. D’ailleurs, dans un article, elle y partage 60 ressources indispensables pour sa reconversion professionnelle
  • le livre La semaine de 4 heures de Timothy FERRISS. Ce livre m’a fait beaucoup réfléchir à mon projet juste avant de me lancer. Adepte du « vivre mieux et gagner plus en travaillant moins », l’auteur nous guide concrètement pour échapper à la routine « métro-boulot-dodo » et ne pas attendre d’être à la retraite pour profiter de la vie. Certains conseils ne sont pas applicables à notre situation ou sont à prendre avec du recul, mais c’est une bonne base cependant.
  • le livre J’ose entreprendre de Stéphane DEGONDE. Ex-entrepreneur, l’auteur partage son expérience ainsi que des témoignages d’autres entrepreneurs à travers un guide répertoriant « 100 risques à éviter pour réussir sa création d’entreprise » 

 

LE DÉCLIC POUR ENTREPRENDRE

Y’a t-il un bon moment pour entreprendre ? Il me semble que la réponse est à la fois OUI et NON.

  • OUI parce qu’il arrive un jour où l’envie de se projeter dans cette aventure devient plus forte et surpasse nos peurs. Au fond de nous on le sent, alors il faut foncer ! Bien sûr, certains moments de la vie s’y prêtent plus que d’autres, et il me semble important d’y être attentif
  • NON parce qu’il subsistera toujours des doutes, des craintes, et que l’on trouvera toujours mille excuses pour ne pas sauter le pas. Mais si c’est uniquement la peur de l’inconnu qui nous retient, alors il faut foncer aussi !

C’est pour ma part à l’âge de 31 ans (donc quelques bonnes années après avoir eu l’étincelle…) que j’ai su que c’était le bon moment.
Pourtant, j’ai toujours été réfractaire au changement, j’éprouvais des difficultés quand il s’agissait de prendre des décisions importantes.

Il se trouve que je me suis retrouvée dans un moment de ma vie où tout a basculé en même temps parce que j’ai pris de grandes décisions. L’envie de changement était là et il a suffi d’une opportunité professionnelle en région lyonnaise pour mon conjoint pour que l’on décide de tout quitter. Bye bye nos emplois respectifs, Paris et nos amis… pour aller vers l’inconnu. Un nouvel emploi pour lui, une nouvelle ville pour nous, et un gros point d’interrogation pour moi sur le plan professionnel !

Pour autant, je n’avais pas peur car je sentais que c’était l’occasion ou jamais. Si je n’essayais pas d’entreprendre maintenant, je ne le ferais certainement jamais. L’échec ne serait pas d’échouer dans ce projet, mais le fait de ne pas avoir essayé. La peur des regrets… c’est un boost incroyable quand on a besoin d’un coup de pied aux fesses pour se décider !

Bien que cela me travaillait depuis un moment, ce n’est que quelques mois plus tard que j’ai arrêté ma décision d’entreprendre dans le domaine de la création de bijoux.

Les curieux(ses) pourront trouver plus de détails sur mon travail dans les sections A PROPOS ou COLLECTIONS de ce site 😉

 

 


1 AN APRÈS

Malgré des doutes, des découragements, de l’excitation, des pas en avant, des pas en arrière et surtout beaucoup de passion… J’ai réussi à entreprendre toute seule, comme une grande. J’ai cherché des idées, créé ma marque, mon identité visuelle, mes premiers modèles, trouvé mes premiers clients, réalisé mon site internet, rédigé mon premier article de blog… Que de premières fois me direz-vous ! Et c’est justement ça qui fait la richesse d’une telle aventure !

Finalement, ce n’est qu’en écrivant ces lignes que je me rends compte de tout le chemin parcouru. Aujourd’hui, je n’ai pas honte de dire que je suis fière de ce que j’ai réussi à accomplir.

Alors oui, il me reste encore énormément à faire pour être une entrepreneuse qui vit de ses créations, mais je le dis haut et fort, OSEZ ENTREPRENDRE ! Si vous sentez que c’est ce qui vous correspond à ce moment-là, FONCEZ, vous ne serez pas déçus du voyage.

Je termine sur une pensée de notre cher Mandela qui illustre parfaitement cette expérience :  « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »

Merci d’avoir pris le temps de lire ce premier article !  J’espère qu’il vous sera utile, que vous vous reconnaîtrez peut-être dans mon histoire.

 

Alors, prêt(e) à faire le grand saut ? Où en êtes-vous de votre réflexion ? Quel est le plus gros blocage qui vous retient d’entreprendre ?
Vous vous êtes lancés ? Comment vivez-vous l’aventure ? Qu’est-ce qui vous plaît le plus ?

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Leave Your Comment